Deepali Dewan

Deepali Dewan

Conservatrice, Arts et cultures de l'Asie du Sud

Domaine : World Cultures, Contemporary Culture, World Art & Culture

Tél. : 16.586.5698

Biographie

Baccalauréat en histoire de l'art, Université McGill, 1993
Maîtrise en histoire de l'art, Université du Minnesota, 1995
Doctorat en histoire de l'art, Université du Minnesota, 2001

Deepali Dewan est conservatrice des arts et des cultures de l’Asie du Sud Dan Mishra au Musée royal de l’Ontario. Mme Dewan enseigne au département des beaux-arts de l’Université de Toronto en qualité de professeure agrégée. Elle est affiliée au Centre d’études sur l’Asie du Sud et membre du Toronto Photography Seminar, un groupe de chercheurs de divers établissements ontariens qui étudient en collaboration l’histoire et la théorie de la photographie et dirigent la rédaction d’ouvrages sur ce sujet. Ses recherches portent sur la thématique de la culture visuelle aussi bien à l’époque coloniale qu’à l’époque moderne et contemporaine.

Mme Dewan s’intéresse principalement à l’histoire de la photographie en Inde et au sein de la diaspora sud-asiatique afin de mieux comprendre le rôle de la photographie dans la perception actuelle du monde et de l'identité dans le monde. Son projet de recherche actuel porte sur les photos de famille et la façon dont elles reflètent et influencent l’expérience de la migration. Elle fait partie du Réseau des photos de famille, financé par le Conseil de recherches en sciences humaines (Canada). Cette collaboration vise à rassembler et à préserver des photos de famille ainsi que les histoires qu’elles racontent. Elle est l’auteure de Raja Deen Dayal: Artist-Photographer in 19th-Century India (2013, en collaboration avec Deborah Hutton) et d’Embellished Reality: Indian Painted Photographs (2012) et elle a dirigé la publication de Bollywood Cinema Showcards: Indian Film Art from the 1950s to the 1980s (2011). Ces trois livres accompagnaient des expositions sur les mêmes thèmes. Ses articles sur ces sujets ont également été publiés dans des revues telles que Photography and Culture, Trans Asia Photography Review et Marg.

Son intérêt pour les arts décoratifs du XIXe siècle dans l’Inde coloniale et l’Angleterre victorienne est né lorsqu’elle préparait sa thèse sur l’École de Madras, qui a vu le jour en 1859 à Chennai (anciennement Madras). Elle se penche en particulier sur le rôle joué par l’éducation artistique, les musées et les expositions annuelles dans la production du savoir sur l’art indien et l’esthétique régionale. Elle examine aussi la circulation des œuvres au sein de la colonie et à l’extérieur, en direction de la métropole et à travers l’Empire, et les rapports existant entre ces œuvres et  les notions de construction de la nation, de race et de migration. Dans ce but, elle a étudié toute une gamme de sujets, dont le personnage de l’artisan indien au travail, l’argent sterling anglo-indien, la renaissance de l’artisanat et la chromolithographie.  Certains articles ont été publiés dans des collections, dont Collecting South Asia (éds. Allysa Peyton et Katherine Paul, à venir), Confronting the Body: The Experience of Physicality in Modern South Asia (éds Satadru Sen et James Mills, 2004) et Imperial Co-Histories: National Identities and the British and Colonial Press (éd. Julie Codell, 2003). 

Ses recherches sur l'art contemporain, son troisième centre d’intérêt, ciblent certains artistes en vue de brosser le tableau des arts visuels après l’indépendance en Asie du Sud et au sein des diasporas. Elle a récemment étudié des artistes d’origine sud-asiatique qui vivent et travaillent au Canada tels que Panchal Mansaram, dont les archives (peintures, dessins, collages et autres documents éphémères) ont été versées à la collection du ROM en 2016-2017. Grâce à la contribution de Mme Dewan, la collection du ROM contient maintenant des œuvres de Hamra Abbas, Navjot Altar, Zarina Bhimji, Anita Dube, Gauri Gill, Sunil Gupta, Ayaz Jokhio, Anish Kapoor, Annu Matthew, Pushpamala N, Sohan Qadri, Shahzia Sikander, Pamela Singh, les jumelles SIngh, Neha Thakar, Vikek Vilasani, parmi tant d’autres.

Avant de se joindre au Musée en janvier 2002 à titre de conservatrice adjointe des civilisations sud-asiatiques, elle a travaillé au Walker Art Center à Minneapolis et l’Asia Society à New York. Elle a, en outre, enseigné comme professeure invitée au Minneapolis College of Art and Design et au Carleton College, au Minnesota. Elle a reçu des bourses du Conseil de recherche en sciences sociales (Canada), de l’American Institute of Indian Studies, de la College Art Association, du MacArthur Program/Interdisciplinary Center for the Study of Global Change, de l'Alkazi Foundation for the Arts et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Née à New Delhi, en Inde, d'un père pendjabi (hindou) et d'une mère de confession épiscopale originaire des environs de Buffalo (New York),Mme Dewan a principalement grandi dans les Berkshires (ouest du Massachussetts).

 

Projets de recherche

Photographies de courtisanes (années 1860 – v. 1900)

Inspiré par un album appartenant au Musée royal de l’Ontario et comportant 168 cartes de visite de courtisanes habitant à Lucknow ou ailleurs dans le nord de l’Inde, ce projet suit l’évolution des représentations des courtisanes.

Les photographies peintes de l’Inde (depuis les années 1860)

Ce projet examine un genre important de la photographie sud-asiatique, qui se démarque par son originalité et qu’on n’a pas encore étudié à fond.

La photographie en Inde (depuis les années 1840)

On essaie d’écrire un résumé de l’histoire de la photographie en Inde pouvant servir aux manuels scolaires.

Raja Deen Dayal (1844-1905)

Ce projet se penche sur les photos de Raja Deen Dayal (1844-1905), peut-être l’un des photographes indiens du XIXe siècle les plus célèbres et les plus prolifiques, et étudie ses studios à Indore, Hyderabad et Bombay.


Research Projects

La photo de famille, c’est quoi, au juste?

Contact

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.