Nous sommes ici, d'ici : L'art contemporain des Noirs canadiens | Niveau 3, aire centrale

27 janvier 2018 - 22 avril 2018

Quelle est la présence des Noirs canadiens dans notre pays? Quelle est leur histoire? Nous sommes ici, d’ici : L’art contemporain des Noirs canadiens vous invite à examiner ces idées et le sens d’appartenance à travers les œuvres contemporaines de neuf artistes noirs canadiens. Les histoires profondément enracinées des Noirs canadiens et leur présence continue vous feront réfléchir et voir les choses différemment. Ces installations uniques en leur genre et saisissantes sur le plan visuel vous aideront à mieux comprendre le Canada en vous proposant d’y jeter un regard neuf et multidimensionnel.

Artistes de l’exposition Nous sommes ici, d’ici :

Sandra Brewster

Sandra Brewster est une artiste multidisciplinaire qui travaille à Toronto. Ses œuvres, qui traitent de thèmes comme l’identité, la représentation et la mémoire, ont été exposées au Canada comme ailleurs. Elle a récemment obtenu une maîtrise en études visuelles de l’Université de Toronto et l’exposition montée pour son projet de thèse, intitulée A Trace | Evidence of time past, a été présentée au musée d’art de ce même établissement. Son exposition la plus récente, It’s all a blur, s’est tenue à la galerie Georgia Scherman Projects en 2017 et lui a valu le prix Gattuso, attribué aux expositions remarquables du Festival de photo CONTACT.

Michèle Pearson Clarke 

Michèle Pearson Clarke est une artiste née à la Trinité qui se spécialise dans la photo, les films, les vidéos et les installations. Elle utilise des stratégies axées sur la recherche d’archives, la performance et les processus pour examiner le potentiel, tant personnel que politique, des émotions telles que le désir et la perte. Ses créations ont été présentées au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment au Ryerson Image Centre de Toronto, au Studio XX de Montréal, à la Robert McLaughlin Gallery d’Oshawa, au Festival du film d’Ann Arbor, au Museum of Contemporary Art de Chicago, à 198 Contemporary Arts & Learning de Londres, au Royaume-Uni, au Festival international du film de Rotterdam et au Festival international du court métrage d’Oberhausen.

Chantal Gibson

Chantal Gibson est une artiste et éducatrice qui demeure à Vancouver, mais dont les ancêtres vivaient en Nouvelle-Écosse. Ses œuvres traitent du pouvoir et des mécanismes d’oppression et d’exploitation colonialistes tels que les mythes, les clichés et les métaphores, qui reviennent constamment dans les écrits et les représentations de l’histoire des Canadiens d’ascendance africaine et des expériences de la diaspora noire. L’artiste vise à créer de nouveaux espaces là où se trouvent des omissions et des silences à travers l’histoire, afin d’y inclure d’autres points de vue. Elle se sert de son art pour stimuler la discussion et l’analyse critique au sein de forums publics, de conférences universitaires et d’ateliers communautaires.

Sylvia D. Hamilton

Sylvia D. Hamilton est une réalisatrice, auteure et artiste néo-écossaise ayant grandi à Beechville, une communauté établie en Nouvelle-Écosse par des réfugiés affranchis de la guerre de 1812. Son œuvre (films, écrits et installations), se penche principalement sur l’histoire, les contributions et la vie des Afro-Canadiens. Ainsi, elle s’oppose à la suppression des Noirs canadiens dans les représentations traditionnelles du Canada, s’inspirant d’archives et d’histoires orales collectives afin de créer une mémoire alternative, en opposition à la mémoire officielle. Ses installations ont été présentées à la Dalhousie Art Gallery en 2013, au Maritime Museum of the Atlantic en 2014, à la Thames Art Gallery en Ontario en 2015 et à la faculté de droit Schulich de l’Université Dalhousie à Halifax en 2016.

Bushra Junaid

Bushra Junaid est une artiste et une administratrice d’activités artistiques travaillant à Toronto. Elle est née à Montréal et a grandi à Saint-Jean de Terre-Neuve. Ses spécialités sont le collage et les techniques mixtes, le dessin et la peinture. Elle s’intéresse à l’histoire, la mémoire, l’identité et la représentation, surtout en ce qui a trait à l’art, à la culture et aux récits de la diaspora africaine. Elle a exposé ses œuvres dans diverses galeries, tant administrées par des artistes que communautaires, sans but lucratif ou privées. Récemment, elle a fondé et été co-commissaire (avec Pamela Edmonds) du spectacle collectif et multidisciplinaire New-Found-Lands: An Art Project Exploring Historical and Contemporary Connections Between Newfoundland and the Caribbean Diaspora à l’Eastern Edge Gallery de Saint-Jean.

Charmaine Lurch

Charmaine Lurch relie les notions de race, de temps et d’espace dans ses œuvres. Elle évoque la capacité d’agir et la persévérance infinie des sujets racialisés afin d’occuper les espaces qu’ils habitent et à s’y sentir chez eux. Il est essentiel pour elle de dialoguer avec son auditoire non seulement à l’aide de récits, mais aussi en lui donnant l’occasion de participer activement. Elle a présenté ses œuvres à de nombreux endroits, dont au Musée royal de l’Ontario, au Musée des beaux-arts de l’Ontario, à Nuit Blanche (Scotiabank), à l’Université de la Colombie-Britannique et à la National Gallery of Jamaica.

Esmaa Mohamoud

Esmaa Mohamoud est une artiste canadienne d’ascendance africaine qui travaille à Toronto. En se penchant sur le domaine du sport, particulièrement sur le basketball et le football, elle s’interroge sur l’intangibilité de la condition noire. Elle s’intéresse aux corps des Noirs dans l’espace, parfois visibles, parfois invisibles. En travaillant avec des matériaux industriels, Esmaa Mohamoud tente de réévaluer notre compréhension moderne de la condition noire et de remettre en question la relation entre, d’une part, la couleur et les tons noirs et, d’autre part, le concept socio-culturel associé à un groupe de personnes. Ses œuvres ont été exposées au Musée des beaux-arts de l’Ontario, à l’espace YYZ Artist Outlet, au festival Manifesto, à la Galerie Gladstone et à la Galerie Drake Devonshire.

Dawit L. Petros

Dawit L. Petros est un artiste visuel qui explore les limites artistiques, géographiques et culturelles. Fort de ses recherches et de ses nombreux voyages, il crée des installations et des photographies qui jettent un regard critique sur la relation entre les histoires africaines et le modernisme européen. En s’inspirant de formes provenant d’histoires variées, il crée un langage artistique lui permettant de décrire, par de riches métaphores, la fluidité des expériences transnationales contemporaines et les enjeux liés à l’appropriation de l’espace et à la négociation culturelle. Ses œuvres ont été exposées en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique. Il a récemment présenté des expositions individuelles au Kansas City Art Institute, chez Tiwani Contemporary et au Museum of Fine Arts de Boston, en plus de participer aux biennales de Dakar et de Bamako, ainsi qu’à la triennale Prospect.4.

Gordon Shadrach

Gordon Shadrach est né et a grandi à Brampton, en Ontario et réside à Toronto depuis plus de 25 ans. Ses parents, originaires de la Trinité et de la Dominique, ont immigré au Canada en 1965. Il travaille à la fois dans les domaines de la sculpture, de la mode, de l’art, du marketing, du design industriel et de la peinture. Il y a cinq ans, il a redécouvert son amour de la peinture et a commencé à exposer ses œuvres presque aussitôt. Il a participé à de nombreuses expositions collectives, dont l’Artist Project Toronto, la Riverdale Art Walk, et la Queen West Art Crawl. Son vernissage le plus récent s’est déroulé dans les locaux du Réseau des artistes noirs en dialogue (RAND) à Toronto.

Co-Commissaires :

Julie Crooks

Conservatrice au Musée des beaux-arts de l'Ontario

Julie Crooks est conservatrice adjointe de photographie au Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO), où elle a organisé l’exposition Free Black North (29 avril 2017-20 août 2017). Elle a obtenu un doctorat du département d’histoire de l’art et de l’archéologie de l’École d’études orientales et africaines de l’Université de Londres, où sa recherche portait sur la photographie en tant qu’œuvre historique en Sierra Leone, en Afrique occidentale et au sein de la diaspora. Avant de se joindre à l’AGO, madame Crooks a agi à titre de commissaire et co-commissaire de plusieurs expositions à Toronto, dont No Justice, No Peace: From Ferguson to Toronto en février 2017, en collaboration avec Reese de Guzman (co-organisée par le Ryerson Image Centre et BAND). Titulaire de la bourse de recherche postdoctorale Rebanks, elle s’intéresse aussi à la fréquentation de la galerie de l’Afrique du ROM par les publics noirs et africains, et à la documentation photographique des Noirs au Canada.

Dominique Fontaine

Conservatrice indépendante

Dominique Fontaine est commissaire et directrice fondatrice de aPOSteRIORI, un programme à but non lucratif consacré à la recherche, la documentation, la conception, la production et l’innovation en matière de pratiques artistiques contemporaines. Elle est diplômée en arts visuels et en gestion des arts de l’Université d’Ottawa. Elle a suivi le De Appel Curatorial Programme à Amsterdam (Pays-Bas).

Son projet de recherche ÉVIDENCE : INTER-DOCUMENTATION a pour but de répertorier les pratiques contemporaines d’artistes, de commissaires, de critiques, de théoriciens et d’historiens noirs. Le projet vise à combler la lacune en matière d’accessibilité à la documentation sur divers projets artistiques en Afrique et dans la diaspora. Parmi ses projets d’exposition, citons and- in. the light of this.______ , 2017, Fonderie Darling, Montréal; Images, Imageries, Imaginaires – Exposition internationale de photographie du Festival mondial des arts nègres, décembre 2010, Dakar (Sénégal); Forms and topographies: African Cityscape in flux, 2009, Biennale de Thessalonique (Grèce); Moshekwa Langa: Unlimited”, Art Star Video Biennial, août 2005, Ottawa (Canada).

Silvia Forni

Conservatrice au Musée royal de l'Ontario

Silvia Forni est conservatrice des arts et des cultures d’Afrique au Département des cultures du monde du Musée royal de l’Ontario (ROM). Elle est également professeure agrégée d’anthropologie à l’Université de Toronto. Elle s’intéresse tout particulièrement aux tensions, à la dynamique et à la rétroaction qui inspirent les créateurs contemporains en Afrique et au sein de la diaspora, ainsi qu’à la remise en question, par l’art, des stéréotypes dans l’imaginaire occidental.

Madame Forni a dirigé la rénovation partielle de galeries du ROM. Elle a également assuré le commissariat de plusieurs expositions, dont Isaac Julien : Autres destinées (2017); Art, honneur et ridicule : les drapeaux asafo du sud du Ghana (2016); et Drapée dans son identité noire (2014). Depuis 2013, de concert avec Julie Crooks et Dominique Fontaine, elle est responsable de L’Afrique, un projet multiplateforme voué à la mise en valeur de la diversité culturelle et de la créativité de l’Afrique et de la diaspora en s’appuyant sur les collections du Musée, et en instaurant un dialogue avec des artistes et créateurs contemporains.

Publications : Africa in the Market. 20th Century art from the Amrad African Art Collection ouvrage primé rédigé en collaboration avec Christopher B. Steiner, Toronto, ROM, 2015 et Art, Honor, and Ridicule: Fante Asafo Flags from Southern Ghana avec Doran H. Ross, Toronto (2017)

 

Évènements accompagnant Nous sommes ici, d’ici
Enrichissez votre expérience en participant à une captivante série de conférences et d’activités.

Nous sommes ici, d’ici : Débat entre les artistes - 26 janvier
Joignez-vous aux artistes de cette nouvelle exposition du ROM, qui discuteront du lien entre leurs œuvres et l’identité canadienne.

#FNLROM : Musique contemporaine - 26 janvier
Venez célébrer l’inauguration de notre nouvelle exposition Nous sommes ici, d’ici.

Nous sommes ici, d’ici - 8 février
Les commissaires Silvia Forni et Julie Crooks, accompagnées de l’artiste Michèle Pearson Clarke, donneront un aperçu détaillé de cette nouvelle exposition du ROM, de la conception à la réalisation.

Cœur de poète, un après-midi avec Afua Cooper - 11 février
Poésie interactive avec la célèbre Canadienne Afua Cooper.

Quand le bleu sombre dans l’océan - 4 mars
Venez assister à la performance captivante de l’artiste Jessica Karuhanga

Une présentation de

PARRAIN DE L’EXPOSITION
La Fondation Hal Jackman

CERCLE ROYAL DES EXPOSITIONS
Gail et Bob Farquharson 
Robert E. Pierce et sa famille
James et Louise Temerty 
Richard Wernham et Julia West 
Jeff Willner et sa famille
Dons anonymes

Commentaires