Les gouverneurs du ROM

Dianne Lister

Avocate de profession, Me Dianne Lister occupe depuis 1986 des postes importants dans le secteur caritatif canadien. En sa qualité de présidente-directrice générale du Bureau des gouverneurs du ROM, elle est responsable des programmes philanthropiques, de commandite et de gérance, ainsi que de la gouvernance de la fondation publique. Avant de se joindre au ROM en 2011, elle a été nommée en 2006 vice-présidente, Relations externes et promotion, à l’Université Trent. Elle y supervisait le marketing, les communications, les relations avec les gouvernements et les anciens élèves et les cérémonies de remise des diplômes. Elle y a d’ailleurs lancé la plus importante campagne de l’université. Après avoir fondé le Dianne Lister Group en 2003, Me Lister et ses quatre collaborateurs prodiguaient des conseils stratégiques sur la gouvernance, les vérifications organiques et l’analyse de la concurrence, tout en offrant des formations aux PDG et aux membres de conseils d’administration. De 1991 à 2003, elle a eu le privilège de collaborer avec la Fondation SickKids – d’abord en tant que vice-présidente directrice et chef de l’exploitation, puis en tant que présidente-directrice générale. C’est l’une des principales fondations hospitalières pour enfants en Amérique du Nord.

De plus, Me Lister a fait du bénévolat auprès de l'Association internationale des professionnels en philanthropie (AFP). Elle y a été présidente de la section torontoise, du conseil canadien et des relations avec les gouvernements. Plus récemment, elle a été pendant neuf ans membre du comité international de déontologie d’AFP (qu’elle a présidé de 2007 à 2009). Elle a aussi été membre de conseils d’administration privés, notamment pour Cendera Funding et les fonds mutuels Ivy du groupe Placements Mackenzie dont le siège social se trouve à Boca Raton.

Me Lister est la première personne au Canada à recevoir le prestigieux prix international du cadre collecteur de fonds de l’année (2002) et le premier avocat non praticien à se faire décerner le prix John Hodgson du leadership communautaire par l’Association du Barreau de l'Ontario (2004). En 2006, l’Université Trent lui a accordé un prix d’excellence pour souligner ses réalisations. En septembre 2011, on l’a nommée au palmarès des 25 Canadiennes les plus influentes.