Galeries de l'Afrique : La Nubie | Niveau 3

Le royaume de Koush : la civilisation perdue de la Nubie antique

À une époque, le royaume de Koush dominait toute la vallée du Nil, de la mer Méditerranée aux hautes terres d'Éthiopie. Le système d'écriture de la Nubie est le plus ancien d'Afrique après les hiéroglyphes égyptiens et la Nubie constitue la première société urbaine et littéraire de l'Afrique subsaharienne.

La Nubie a souvent été négligée au profit de l’Égypte voisine, qui a fait l’objet de la plupart des fouilles et des études. Ce n’est que de nos jours que cette civilisation est enfin reconnue à sa juste valeur, grâce aux découvertes archéologiques récentes effectuées par le ROM et son conservateur principal, M. Krzysztof Grzymski.

Le 25 juin 2011, l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture) a ajouté le site de Méroé à sa Liste du patrimoine mondial. Les travaux du Musée et du conservateur sont documentés dans les vidéos que vous pouvez voir dans la galerie.

La galerie

Contenu

Cette galerie met à l'honneur la civilisation des Nubiens, qui a prospéré dans la vallée du Nil pendant des milliers d'années, et aborde les thèmes suivants : L’ascension de l’Empire de Koush, La cité royale des Koushites (Méroé), La fin de l’Empire de Koush et De nouvelles religions en Nubie.

Région

Le territoire de la Nubie antique, pays traversé en son cœur par le Nil, recouvrait en partie celui des États modernes de l’Égypte, du Soudan, du Soudan du Sud et de l’Éthiopie.

Période

De 100 000 av. J.-C. à 1323 apr. J.-C.

Personnel du ROM

Justin Jennings

Conservateur (Archéologie du Nouveau Monde)

Chen Shen, vice-président, conservateur principal, Chaire Mgr White en archéologie de l’Asie orientale

Vice-président, conservateur principal, titulaire de la chaire Mgr White en archéologie d’Extrême-Orient