Paradis ou Enfer : images d'immortels et de divinités bouddhistes et taoïstes | Galerie Herman Herzog Levy

Regard fascinant sur les divinités bouddhistes et taoïstes, Paradis ou Enfer puise dans la collection du ROM afin de présenter des peintures et des estampes, dont certaines n’ont encore jamais été présentées au public. S’échelonnant du Xe au XXe siècle, ces œuvres dépeignent les idées religieuses et philosophiques qui ont eu cours en Chine.

Durant cette période, les théories traditionnelles et taoïste du comportement et de ses conséquences se sont amalgamées avec le concept bouddhique du karma, selon lequel nos actions sont à l’origine de cette relation de cause à effet. L’avènement du bouddhisme a fait naître le concept de l’enfer, du paradis et du « pays de la pureté ».

Alors que ce dernier et le paradis étaient le séjour réputé idyllique de l’âme des justes, l’enfer était décrit comme un lieu de souffrances et de tourments où aboutissaient ceux dont la vie n’avait pas été honorable. Explorant ces concepts de l’au-delà, Paradis ou Enfer brosse un portrait éblouissant de quelques-unes des divinités que vénéraient les bouddhistes et les taoïstes, et illustre le périple des âmes lorsque se termine leur existence terrestre.

Commanditaire de l’exposition :

Commentaires