Les vents du commerce : Marchandises d'exportation chinoises du VIIIe au XXe siècle | Galerie Herman Herzog Levy

Pendant des siècles, des marchands ont affronté des déserts hostiles, des montagnes périlleuses et des mers redoutables pour amener de précieuses marchandises chinoises jusqu’à diverses régions de l’Asie, de l’Europe et des Amériques. Découvrez maintenant plus de 100 objets exquis qui ont captivé l’intérêt des gens aux quatre coins du monde, notamment de la porcelaine, des textiles, de l’argenterie, et bien plus.

Cette exposition intimiste explore l’histoire du lucratif marché d’exportation des produits chinois du VIIIe au XXe siècle. Thés, soieries, épices, mobilier, pour n’en citer que quelques-uns, furent transportés vers les autres pays du monde le long de la Route de la soie, à travers les cols montagneux enneigés de l’Asie centrale. Finalement, la découverte d’une voie maritime reliant l’Europe et la Chine en 1498 fut à l’origine d’un commerce maritime florissant et marqua l’apogée de cette période extrêmement lucrative.

Au début, les marchands exportaient des marchandises chinoises destinées au marché intérieur. Au fur et à mesure que la demande augmenta, les artisans chinois commencèrent à adapter leurs produits aux goûts internationaux. Les marchands étrangers désiraient vivement obtenir ces marchandises prisées provenant d’une contrée mystérieuse et exotique. Au fil des ans, toutefois, l’attrait de la nouveauté s’atténua et les artisans étrangers apprirent à reproduire l’art chinois dans leurs produits. L’intérêt à l’égard des marchandises chinoises connut un déclin.

La renaissance de la Chine contemporaine en tant que partenaire commercial international fournit un dénouement approprié à cette fascinante histoire.

Commanditaire de l’exposition :

Commentaires