Échos d’autrefois : Tod Ainslie et sa vision de la guerre de 1812 | Niveau 1

Photos documentant des sites historiques de la guerre de 1812 et bien plus...

Jusqu’au 28 avril 2013
Galerie Sigmund Samuel du Canada, niveau 1
Salle Wilson du Patrimoine canadien

« En travaillant avec ces appareils primitifs et en regardant les images produites, je me suis fortement imprégné de l’atmosphère de l’époque et des lieux, et j’ai éprouvé de l’empathie pour les gens qui ont créé ces lieux. »
Tod Ainslie, photographe

Le Canadien Tod Ainslie (Burlington) photographie des sites et de l'architecture historiques avec des appareils à sténopé qu'il conçoit et qu'il monte lui-même.  Pendant 9 ans, il a parcouru l'Est de l'Amérique du Nord et a pris environ 2 000 photos, dont 22 sont présentées dans cette exposition à l'occasion du bicentenaire de la guerre de 1812.

Ces photos évocatrices, documentant nombre de sites importants du conflit, tentent de rappeler les expériences de ceux et celles qui l'ont vécu. Elles présentent en l'état actuel différents sites, certains ayant été restaurés, d'autres non. L'absence de personnes et les qualités esthétiques des clichés transfigurent ces images et suscitent la réflexion tout en commémorant les expériences et les vies perdues pendant le conflit.

Toutes les photographies sont accompagnées de légendes techniques qui aident les visiteurs à mieux comprendre certains choix esthétiques qu'Ainslie a faites afin de créer ces images poignantes.

La guerre de 1812

Le 18 juin 1812, les États-Unis, irrités par les sanctions commerciales, déclarent la guerre à la Grande‑Bretagne. Pendant deux ans et demi, le conflit fera rage dans l’est de l’Amérique du Nord entre les combattants : soldats réguliers, miliciens de diverses origines raciales et culturelles, et guerriers des Premières Nations. La paix conclue le 18 février 1815 marque le retour à la situation géopolitique d’avant-guerre.

Commentaires