Carlos Garaicoa | L'aile Famille Weston

Carlos Garaicoa est l’un des principaux artistes cubains d’aujourd’hui. Son œuvre est représentative d’une génération, née sous le régime de Fidel Castro, qui a connu la fin du communisme soviétique et le tarissement de l’aide économique qui a suivi la chute de l’Union Soviétique. Ses installations, ses maquettes, ses films et ses photographies constituent de saisissants témoignages sur une culture où l’idéalisme politique est déconnecté de la réalité de la vie quotidienne. Son œuvre illustre les contradictions qui existent entre la volonté qu’ont les autorités de représenter l’opulence passée de La Havane et la gloire défraîchie et l’architecture en désagrégation qui caractérisent le paysage. La question qui se pose est la suivante : « La culture peut-elle se définir par ce à quoi elle aspire, ou par ce qu’elle semble être devenue ? ».

Carlos Garaicoa est une exposition de l’Institut de la culture contemporaine. L’ICC du ROM sera la seule étape canadienne de cette exposition itinérante. Pour en savoir davantage (anglais seulement)

L'exposition Carlos Garaicoa est organisée par le Museum of Contemporary Art de Los Angeles.

L'exposition a été rendue possible grâce aux soutien généreux de : Jumex Fund for Contemporary Latin American Art; Katherine S. Marmor Award; Mary et Robert Looker; Mandy et Clifford J. Einstein; David Hockney; Jennifer McSweeney et Peter Reuss; Susan Bay Nimoy et Leonard Nimoy; et City of West Hollywood Arts and Cultural Affairs Commission.

Commanditaire de la saison automne 2006 : Sentry Select Société financière

L’œuvre

L’exposition s’ouvre sur De la série Nouvelles architectures, étonnante installation de 76 lanternes de papier de riz figurant les immeubles d’une cité imaginaire. Garaicoa manifeste ici à la fois son intérêt pour l’urbanisme et pour le concept idéalisé d’une ville utopique. Sin Título 10 de Octubre, échantillon de la série de photographies Sin Titulo de Garaicoa, illustre un immeuble effondré de La Havane. Cette série montre des photographies dimmeubles typiques de La Havane, accompagnées de dessins réalisés à laide de ficelles, qui rappellent de manière énigmatique la beauté qui se dégageait jadis de ces élégantes constructions.

L’artiste

Né à La Havane en 1967, Carlos Garaicoa appartient à une génération qui a grandi sous le régime castriste, vécu la chute de l’Union Soviétique et connu le tarissement de l’aide provenant des anciens pays communistes. Garaicoa a étudié de 1989 à 1994 les arts visuels à l’Instituto Superior de Arte de Cuba. Résidant et œuvrant en alternance en Italie et en Espagne, Garaicoa expose à New York chez Lombard-Freid Fine Arts et en Italie à la Galleria Continua.

Commentaires