Trudy Nicks

Trudy Nicks

Trudy Nicks

Conservatrice principale

Domaine : World Cultures, Canada, World Art & Culture

Expositions et galeries Galerie Daphne Cockwell du Canada : Premiers peuples

Biographie

Mme Trudy Nicks est conservatrice du Département des cultures du monde au Musée royal de l’Ontario. Elle est coordonne les sections des Ainu, des Philippines et de Taïwan de la Galerie Shreyas et Mina Ajmera de l’Afrique, des Amériques et de l’Asie-Pacifique. Elle est également la conservatrice de la collection Evelyn Johnston et de l’art contemporain des peuples autochtones exposée dans la Galerie du Canada : Premiers peuples.

Ses recherches portent sur l'anthropologie muséale, l’histoire des peuples autochtones aux XIXe et XXe siècles par le biais des arts populaires, l’évolution de l’artisanat des peuples autochtones au XXe siècle et l’artcontemporain des Premières nations du Canada.

Parmi les expositions créées par Mme Nicks, on peut citer Idéaux mohawks, valeurs victoriennes : Dr Oronhyatekha (2002), organisée conjointement par le ROM et le Woodland Cultural Centre, À la croisée des chemins : le perlage dans la vie des Iroquois (2002), Dans les airs (2004), dans le cadre du programme des expositions de l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto, l’exposition itinérante communautaire du ROM Le perlage iroquois – 'o'h ya'h ohdiwenda goh' – Le langage des perles (2005) et l'exposition Alliés souverains, Cultures vivantes (2012).

Mme Nicks a joué un rôle important dans l’inauguration de la Galerie Shreyas et Mina Ajmera de l’Afrique, des Amériques et de l’Asie-Pacifique, qui met en valeur les traditions artistiques et culturelles de peuples autochtones de l’Afrique, des Amériques et de la région Asie-Pacifique, y compris l’Océanie. Elle constitue, pour ces collections, la première galerie permanente depuis plus de trente ans et expose pour la première fois une bonne partie des 1 400 artéfacts qu’elles contiennent. Ils expriment des aspects de la spiritualité, de la vie quotidienne, des vêtements, des pratiques commerciales, des cérémonies et de l’art de ces peuples. Riche en symboles patrimoniaux et identitaires qui n’ont pas perdu leur sens, cette galerie propose autant de grands masques de cérémonie spectaculaires ou des robes colorées que des artéfacts comme de la poterie ou de la vannerie.

Contact