Mark Engstrom

Mark Engstrom

Conservateur principal et sous-directeur, Collections et recherche

Domaine : Natural History

Tél. : 416.586.5894

Biographie

Mark Engstrom est directeur intérimaire du Musée royal de l’Ontario (ROM). Directeur adjoint, Collections et recherche depuis 2003, il est, à ce titre, responsable du maintien de la qualité et de l’intégrité du capital intellectuel du Musée : ses collections et les recherches des conservateurs. Il est chargé des activités courantes, de la planification stratégique à long terme, ainsi que de l’intégration des activités des conservateurs « invisibles pour le public » aux initiatives du Musée dans les domaines de l’éducation, des programmes pour le public et des expositions. C’est aussi à lui qu’il incombe d’assurer la rigueur et le financement de la recherche fondamentale du Musée sur le plan international.

M. Engstrom est titulaire d’un doctorat en sciences de la faune et des pêcheries (Université du Texas A&M, 1984), d’une maîtrise en sciences (Université d’État Fort Hays, Kansas, 1978) et d’un baccalauréat en sciences avec très grande distinction (Université du Minnesota, Duluth, 1975).

M. Engstrom était chargé de cours et professeur adjoint au département de biologie de l’Université d’État Angelo au Texas avant de se joindre au ROM en 1998. Il y a occupé les fonctions de conservateur adjoint en mammalogie, puis de conservateur et de conservateur principal. De 1999 à 2002, il a été directeur de la recherche du ROM. M. Engstrom est aussi professeur agrégé de zoologie à l’Université de Toronto. Il a reçu de nombreuses subventions de recherche, notamment de la National Science Foundation (États-Unis), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, de la National Geographic Society et de Conservation International. Il a publié une centaine d’articles scientifiques, de livres et de chapitres de livre sur ses travaux de recherche sur la biologie évolutive et la systématique des mammifères. 

En mai 2014, il a défrayé la chronique en dirigeant l’équipe du ROM partie à Terre-Neuve préserver les squelettes et des échantillons de tissu de deux rorquals bleus, en vue de les rendre disponibles à la communauté scientifique internationale. L’un des ces squelettes sera retourné à Terre-Neuve, où il sera exposé à l’Université Memorial, tandis que l’autre trouvera sa place dans les galeries du ROM.

 

Projets de recherche

 

Initiative canadienne de codage des êtres vivants

 

On a identifié et décrit moins de 10 % de la centaine de millions d’espèces de la planète.

 

Le rorqual bleu

En mai 2014, une petitte équipe du ROM s'est rendue à Terre-Neuve récupérer la carcasse d'un rorqual bleu qui s'était échoué.

Contact