Kim Tait

Portrait de Kim Tait

Kim Tait

Conservatrice, titulaire de la Chaire Teck de minéralogie

Domaine : Natural History, Earth & Space

Centres d'intérêt : Hockey, camping, randonnée

Tél. : 416.586.5820

Biographie

Baccalauréat ès sciences (mention très honorable), géologie, Université du Manitoba, 1999
Maîtrise ès sciences, géologie, Université du Manitoba, 2002

Doctorat en sciences de la Terre, Université de l’Arizona, 2007
FCGmA de gemmologie, Canadian Gemmological Association, janvier 2009

Mme Kimberly Tait, conservatrice en minéralogie, est responsable des recherches menées dans les domaines de la minéralogie, des météorites et des pierres précieuses au ROM. Elle est également professeure adjointe à l’Université de Toronto.

Avant même de savoir épeller le mot « géologue » , Mme Tait savait ce qu'elle voulait faire plus tard.Il lui arrivait souvent, et dès sa plus tendre enfance, de collectionner les pierres et les minéraux, et même de demander à son père d’arrêter la voiture pour qu’elle puisse regarder les roches. Sa famille a déménagé à Hamilton, en Ontario, lorsqu’elle avait 10 ans. Un géologue collectionneur de micro-spécimens habitait la même rue. Il l’amenait avec lui dans ses chasses aux minéraux, lui montrait sa collection et lui a même donné une encyclopédie sur le sujet qu’il a dédiée à une « future minéralogiste ».

Kim Tait a étudié la géologie à l’Université du Manitoba, où elle a adoré le cours de minéralogie en 2e année même si elle s’intéressait aussi à d'autres volets de la géologie. Elle a appris dans ce cours à distinguer et à identifier les minéraux, et à connaître leurs formules chimiques.

MmeMme Tait a publié des articles sur les structures de nouveaux minéraux et sur la nomenclature inorganique. Elle a étudié les alluaudites, groupe de phosphates et d’arséniates mal compris. Elle s’intéresse également à la minéralogie aux températures non ambiantes – par exemple, aux phases sous haute pression et à des températures extrêmes – qu’elle étudie grâce à la diffractométrie et à la diffusométrie neutronique et radiographique.Elle a mené la plus grande partie de ses recherches doctorales au Centre de diffusion nuetronique de Los Alamos (LANSCE), un important centre d’expériences scientifiques situé à Los Alamos, au Nouveau-Mexique. Plusieurs expériences réalisées au LANSCE portaient sur des matériaux qui acquièrent de nouvelles propriétés ou dont les propriétés changent dans des conditions extrêmes tels que les hydrates de gaz et certains minéraux sulfurés qui se formeraient à la surface de la planète Mars.  Mme Tait fait aussi des expériences au Laboratoire national d’Argonne, dans l’Illinois. Les expériences au synchrotron APS sont habituellement effectuées à haute pression (10-80 GPa) avec une cellule à enclumes de diamant afin de simuler le comportement de la structure cristalline (composition atomique d’un minéral) dans ce contexte. Ce type de recherche nous aidera à comprendre la dynamique et la structure de l’intérieur de la Terre et d’autres planètes.

Kim Tait était coordonnatrice de L’eau, une exposition, concept inventif où le ROM illustrait l’importance de l’eau dans le monde.

.Autres liens

ATTENTION

Nous éprouvons présentement des problèmes intermittents avec notre messagerie vocale. Si vous tentez de laisser un message dans notre boîte vocale, envoyez-nous votre question par courriel à info@rom.on.ca. Nous vous répondrons dès que possible. Merci de votre patience.