Julia Fenn

Julia Fenn

Restauratrice principale, Ethnographie

Domaine : Conservation

Tél. : 416.586.5511

Biographie

 

Née en Afrique du Sud, Julia Fenn a fait son baccalauréat en archéologie à l’Université du Cap, avant de déménager en Angleterre, où elle a obtenu un diplôme supérieur en restauration archéologique et ethnographique à l’Institut d’archéologie de l’Université de Londres.

Elle a ensuite enseigné et pratiqué la restauration sur trois continents, travaillant en Turquie, en Égypte, en Israël et en Afrique du Sud avant d’être engagée par le laboratoire de recherche du British Museum. Après avoir épousé un Canadien, elle s’est établie à Toronto et jointe au Département de la restauration du Musée royal de l’Ontario. Elle se spécialise en masques, en cuir, en adhésifs et en plastiques historiques.

Travailler au Département de la restauration du ROM n’est pas de tout repos. Par exemple, la caisse d’un cercueil-poisson ghanéen que nous avons reçu récemment étant brisée, sa couche de peinture n’a pas eu le temps de sécher complètement et a donc été contaminée par son emballage en polystyrène. Qui plus est, on a découvert qu’il avait été fait en bois non séché, infesté de xylophages tropicaux! Pendant la fumigation à l’azote, le contrôle climatique est tombé en panne. Favorisée par l’humidité du bois, une souche de moisissure particulièrement vigoureuse a envahi le cercueil, abritant des centaines de petits insectes qui s’en donnaient à cœur joie. Après leur extermination, nous avons bâti une tente spéciale sous une unité d’extraction grand format (une gracieuseté du Département de paléontologie), afin d’empêcher la moisissure de se propager dans notre système de ventilation. Le pire s’en vient. Nous avons ensuite dû éliminer la moisissure avant qu’elle ne décolore la peinture en permanence, tout en séchant le cercueil assez lentement pour préserver la peinture et empêcher que le bois ne craque. Nous avons procédé en l’enrobant de draps en coton et en ne nettoyant qu’une petite surface exposée à la fois. Ce cercueil est maintenant exposé dans la Galerie Shreyas et Mina Ajmera de l'Afrique, des Amériques et de l'Asie-Pacifique.

 

Projets de recherche

Merveille du ROM depuis son acquisition en 1931, cette exquise figurine en or et en ivoire (numéro d’inventaire 931.21.1) a fait l'objet de nombreuses controverses. 

 


Photos et vidéos

Contact