Judith Eger

Judith Eger

Chef de département adjointe et conservatrice principale

Domaine : Natural History

Tél. : 416.586.5767

Biographie

B.A., zoologie, botanique, Université Carleton, 1967
M.Sc., zoologie, Université de Toronto, 1973
Ph.D., zoologie, Université de Toronto, 1984

Mme Judith Eger est conservatrice principale en mammalogie et adjointe au chef du Département d’histoire naturelle du ROM. Elle a obtenu ses diplômes de deuxième et troisième cycles au début de sa carrière au ROM, qui a commencé à l’automne de 1968.

Mme Eger est née et a grandi à Dryden, en Ontario. À l’université, elle s’est intéressée à la systématique et à l’évolution des mammifères (y compris la spéciation, la zoogéographie et la phylogénie), en particulier chez les chauves-souris et les mammifères de l’Arctique, sujets de sa maîtrise et de sa thèse de doctorat. Depuis 1970, elle dirigé et participé à des expéditions de collecte de spécimens en Ontario, en Alberta, en Saskatchewan, au Nunavut, en Colombie, dans les Caraïbes, au Kenya, au Vietnam et en Chine. Ses recherches actuelles, qui sont le prolongement de ses travaux antérieurs sur la biogéographie des chauves-souris de Madagascar, portent sur la systématique et la biogéographie des chauves-souris de l’Asie du Sud-Est. S’appuyant sur des données morphologiques et génétiques, elle examine les affinités entre les chauves-souris de Madagascar et les espèces africaines et asiatiques.

En compagnie d’autres conservateurs du ROM, Mme Eger travaille avec l’Université de Guelph à un projet de séquençage du gène COI de la collection d’échantillons de tissus de mammifères au ROM. Sous la direction de Paul Hébert de l’Université de Guelph, le projet appelé l'Initiative canadienne de codage des êtres vivants permettra d’obtenir des séquences de référence pour des mammifères du Canada, du Mexique, de l’Amérique centrale et du Sud, de l’Asie du Sud-Est et de la Chine. En plus de servir à l’identification des espèces, ces séquences sont utilisées dans des travaux de recherche individuels.

 

Projets de recherche

 

Initiative canadienne de codage des êtres vivants

 

On a identifié et décrit moins de 10 % de la centaine de millions d’espèces de la planète.

Contact