Jean-Bernard Caron

Portrait de Jean-Bernard Caron - 2012

Jean-Bernard Caron

Conservateur de paléontologie des invertébrés

Domaine : Natural History, Fossils & Evolution

Centres d'intérêt : Schistes de Burgess, explosion cambrienne, évolution, origine des animaux, paléoécologie

Expositions et galeries Galerie des origines de la vie

Tél. : 416.586.5593

Biographie

Licence en sciences de la terre et de la vie, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 1997
Maîtrise (sciences naturelles) et D.E.A. (sciences de la terre), Université Claude-Bernard, Lyon, 1999
Doctorat en zoologie, Université de Toronto, 2005

Jean-Bernard Caron est conservateur de paléontologie des invertébrés au ROM.

Il a été conservateur associé en paléontologie des invertébrés de 2006 à 2010.

L'insatiable curiosité qu'éprouvait durant son enfance Jean-Bernard Caron pour les fossiles l'a amené à constituer sa propre collection de fossiles dans sa France natale. Dès l'âge de 10 ans, il se destinait à la profession de paléontologue. À l'adolescence, Jean-Bernard a souvent accompagné des équipes de fouilles professionnelles en Europe lors d'expéditions estivales consacrées à la récolte de fossiles. L'expérience acquise à titre d'aide-archéologue bénévole lui a valu, en 1998, une invitation de Desmond Collins, alors conservateur de la section de la paléontologie des invertébrés au ROM, à se joindre à son équipe pour une expédition au célèbre site fossilifère des schistes de Burgess, en Colombie-Britannique. Il s'agissait de sa première visite au Canada. M. Caron est retourné en tant que bénévole avec une équipe du ROM aux schistes de Burgess au cours des deux étés suivants.

Sa thèse de maîtrise portait sur l’étude de Banffia constricta, un des animaux les plus étranges découverts aux schistes de Burgess. M. Caron a ensuite rédigé sa thèse de doctorat sur la taphonomie et la paléoécologie des schistes de Burgess. À la fin de son doctorat, Jean-Bernard avait examiné environ la moitié des spécimens qui y avaient été recueillis (soit près de 70 000 fossiles) et qui sont conservés au ROM, organisme qui possède la plus importante collection du genre au monde. Après avoir brièvement bénéficié d'une bourse de recherche postdoctorale du Conseil national de recherches en sciences naturelles et en génie (gouvernement du Canada), il s'est joint à l'équipe du ROM à titre de conservateur associé de paléontologie des invertébrés, au début de l'année 2006, réalisant enfin son rêve de jeunesse.

Ses principales fonctions consistent maintenant à s’occuper et à veiller à l’interprétation de l'imposante collection de fossiles des schistes de Burgess que possède le ROM, véritable boîte de Pandore pour la science en raison du grand nombre d'organismes qui restent encore à examiner. M. Caron étudie également des spécimens provenant d'autres gisements fossilifères, surtout situés en Chine, où on retrouve des sites semblables (âge et qualité de préservation). À l'instar des schistes de Burgess, les gisements chinois renferment des organismes à corps mou superbement préservés. En raison de leur grand âge (environ un demi-milliard d'années), les schistes de Burgess et les sites chinois revêtent une importance cruciale pour l'étude des origines des communautés animales ayant vécu durant la période de radiation évolutive du Cambrien. À la fin de 2010, il a lancé le site bilingue du Musée virtuel du Canada sur les schistes de Burgess, une collaboration entre le ROM et Parcs Canada, consulté par plus de 65 000 visiteurs en 2012.

Suivez Jean-Bernard Caron sur le BLOGUE DU ROM :

 

PRIX ET RECONNAISSANCES

En 2010, l’Association géologique du Canada a décerné le prix Pikaia à Jean-Bernard Caron pour sa contribution au profil de la paléontologie canadienne. Lorsqu’elle l’a nominé (PDF anglais) ), elle a dit de M. Caron qu’il était un jeune paléontologue particulièrement novateur, productif et plein de promesses.

Jean-Bernard a reçu deux prix pour son site Web sur les schistes de Burgess au Musée virtuel du Canada: le Prix or trilobite de l’Association paléontologique britannique (2011) et le Prix d’excellence pour les publications de l’Association des musées de l’Ontario (2012).

 

SUBVENTIONS À LA RECHERCHE

Les travaux de M. Caron au ROM sont en partie financés par une subvention à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (2012-2017), dans le cadre du programme sur la paléobiologie et l’analyse communautaire du biote des schistes de Burgess. Consultez la page sur ses travaux pour en savoir plus long.

 

LIENS UNIVERSITAIRES

Consultez aussi la section Focus de la page sur ses travaux.

 

ÉTUDIANTS

Lorna O'Brien, qui a entrepris son doctorat en 2008

Cédric Aria, qui a entrepris son doctorat en 2012

Martin Smith, qui a fait son doctorat entre 2008 et 2012

Allison Daley, qui a fait son doctorat entre 2006 et 2010

 

LISTE NON EXHAUSTIVE DE SES PUBLICATIONS

Profil Google Scholar, avec liste des citations : cliquez ici.

Liste exhaustive des publications du professeur Jean-Bernard Caron (PDF anglais)

 

Autres liens intéressants sur les schistes de Burgess

Centenaire de la découverte des schistes de Burgess :

Parcs Canada

Le schiste du siècle : le riche filon de Burgess

Les schistes de Burgess Shale : le big bang de l’évolution

 

 

Autres liens

 


Photos et vidéos

Contact