David Rudkin

David Rudkin

Conservateur adjoint

Domaine : Natural History, Fossils & Evolution

Tél. : 416.586.5592

Biographie

Baccalauréat en géologie et en biologie, Université de Toronto, 1975

Conservateur adjoint en paléontologie des invertébrés au ROM, David Rudkin était récemment conférencier au Département de géologie à l’Université de Toronto, où il a enseigné pendant près de 20 ans la paléontologie aux étudiants de 2e année du baccalauréat.

À l’instar des autres spécialistes des sciences de la Terre, M. Rudkin était fasciné par l’histoire naturelle étant petit – dans son cas, surtout par les fossiles et les minéraux. Peut-être parce que les roches dégagent une odeur plus agréable que les campagnols, les grenouilles mortes ou les écrevisses desséchées, sa famille l’a activement encouragé à collectionner les roches et les minéraux, et a fait preuve de la plus grande patience quand le jeune David demandait qu’on s’arrête à chaque tranchée de la route ou affleurement rocheux lorsque sa famille partait ensemble en camping.

M. Rudkin est né et a grandi dans la région de Toronto. En plus de chercher des minéraux sur le terrain, le jeune David fréquentait assidûment le ROM, où l’attirait son envie de voir des fossiles et des minéraux, et ce, malgré sa peur de se retrouver face à face avec une momie vengeresse. Tout au long du secondaire, puis pendant ses études en géologie et en biologie à l’Université de Toronto, le ROM lui servait de salle de classe supplémentaire, de laboratoire pédagogique et de havre de paix. C’est alors qu’il a décidé qu’il travaillerait un jour pour le Musée.

Avec beaucoup de chance (et un peu de ténacité), M. Rudkin a réussi à entrer au ROM au printemps 1974, dans l’ancien Département de paléontologie des invertébrés. Portant le titre pompeux de chercheur au ROM, il s’est joint à une équipe composée de deux autres étudiants de premier cycle aidant à lancer la première phase de l’informatisation des catalogues, en plus d’être responsable des tâches générales de laboratoire. Après le départ de ses coéquipiers pour l’université à l’automne, il est demeuré au Musée à titre de catalogueur à temps partiel. Il ne pouvait pas savoir que sa destinée l’attendait au détour. En effet, Desmond Collins avait organisé la première expédition du ROM dans les schistes de Burgess, qui est partie en juin 1975 pour le parc national du Canada Yoho (Colombie-Britannique). M. Rudkin s’était inscrit comme aide-archéologue au site fossilifère le plus connu au monde!

Depuis plus de 30 ans, M. Rudkin a eu la chance de travailler pour le ROM, en qualité de technicien, d’assistant à la conservation et de conservateur adjoint. Il a, entre autres, lancé des projets de recherche sur les trilobites, les ichnofossiles et la paléontologie des basses-terres de la baie d’Hudson et de la baie James. Les fouilles, dont de nombreuses expéditions aux schistes de Burgess, constituent un volet important de ces travaux. Il éduque aussi le public aux sciences de la terre : il écrit des ouvrages de vulgarisation et organise des programmes, des expéditions, des conférences et des expositions, qui encouragent les gens à s’intéresser à la géologie et à la paléontologie.

Autre liens

Son profil à l’Université de Toronto


Projets de recherche

 

Paléobiologie, paléoécologie et taphonomie

Étude des arthropodes du paléozoïque : le centre du Canada, notamment les basses-terres de la baie d’Hudson et de la baie James

Contact