Bob Murphy

Bob Murphy

Bob Murphy

Conservateur principal en herpétologie

Domaine : Natural History, Biodiversity

Expositions et galeries La vie en péril : Galerie Schad de la biodiversité

Tél. : 416.586.8099

Biographie

B.A., Collège de Pasadena, Californie, 1970
Maîtrise ès arts, Université d'État de San Francisco, Californie, 1976
Doctorat en biologie, Université de la Californie, Los Angeles (UCLA),
1982

Bob Murphy est conservateur principal en herpétologie au Département d’histoire naturelle du ROM, professeur de zoologie au Département d’écologie et de biologie évolutionniste à l’Université de Toronto, et principal professeur invité au Laboratoire sur l’évolution moléculaire et la diversité du génome à l’Institut de zoologie de Kunming, à l’Académie chinoise des sciences.

M. Murphy s’est joint au ROM en 1984 après ses études postdoctorales à l’École de médecine de l’UCLA, où il a mené des travaux sur la cytométrie de flux et le diagnostic de différentes formes de cancer, ainsi que sur la génétique de la conservation chez les poissons. Il s’intéresse à la création de technologies moléculaires permettant de documenter la diversité génétique, à la génétique de la conservation, aux relations taxonomiques, à la génomique et à la génétique des comportements, aussi bien chez les virus et bactéries que chez les vertébrés.

M. Murphy prélève des batraciens et des reptiles un peu partout dans le monde : l’Australie, le Mexique, la Russie, la République de Géorgie, l’Arménie, la Chine et le Vietnam. Il est en train de bâtir, à des fins de recherche génétique, l’une des plus grandes collections d’échantillons de tissu de batraciens et de reptiles au monde.

Le biologiste le plus prolifique du ROM, M. Murphy a cofondé le projet Génome 10K (lien ci-dessous), initiative visant à séquencer les génomes complets de 10 000 espèces de vertébrés, ainsi que le Cold Code, projet international ayant pour but de coder l’ADN des espèces d’amphibiens et de reptiles. M. Murphy croit fermement en l’importance d’exposer au Musée les organismes vivants découverts par les chercheurs du ROM et de les conserver au moyen de la recherche, de l’éducation et de leur reproduction en captivité.

 

  • Autres liens
  •  

 

Contact