La nouvelle exposition du ROM sur la tourte voyageuse se penche sur la dé-extinction et la conservation

La nouvelle exposition du ROM sur la tourte voyageuse

se penche sur la dé-extinction et la conservation

et commémore le centenaire de l’extinction de l’espèce

L’ADN de spécimens du ROM fait avancer les derniers travaux sur la dé-extinction

Le ROM animera les Dialogues sur le retour des espèces disparues le 26 septembre 2014

Toronto, le 18 août 2014 – Le ROM commémore le centenaire de la disparation de la tourte voyageuse par sa nouvelle exposition Un ciel vide : les enseignements de la tourte voyageuse, qui porte sur l’extinction d’espèces, la conservation et la dé-extinction. On pourra y voir, pour la première fois en 34 ans, des spécimens de la collection de tourtes voyageuses du Musée. La tourte voyageuse sera exposée du 23 août 2014 au 12 avril 2015 à la Galerie des oiseaux de La vie en péril : Galerie Schad de la biodiversité.

La tourte voyageuse

Espèce indigène de l’Amérique du Nord, la tourte voyageuse était l’un des oiseaux les plus répandus au monde. À son apogée au XIXe siècle, sa population atteignait cinq milliards d’individus. Ses vols compacts obscurcissaient le ciel pendant des heures. Cependant, avec les bouleversements démographiques et écologiques qui ont marqué l’histoire du continent, cette espèce a souffert d’une chasse excessive, qui a entraîné la chute brutale de la population, puis sa disparition complète en 1914. Le dernier individu, une femelle appelée Martha, est mort au zoo de Cincinnati. L’extinction de la tourte coïncide avec l’inauguration du ROM en mars 2014. De nos jours, l’ADN de spécimens de la collection de tourtes du Musée – l’une des plus grandes au monde – sert aux chercheurs examinant la possibilité de faire renaître l’espèce.

L’exposition

Cette exposition se divise en deux sections. Dans la première, Un siècle de silence, le ROM expose dix spécimens de tourte. Dans la deuxième, Les chants de l’avenir, on peut voir onze spécimens d’espèces d’oiseaux menacées ou éteintes, dont la conure de Caroline et un volatile local, l’hirondelle rustique. On y trouvera aussi une reproduction picturale du diorama qui, de 1935 à 1980, ornait la première galerie ornithologique du ROM.

« Cette exposition est idéale pour le centenaire du ROM, car elle fait connaître de nouvelles façons dont nos collections intemporelles continuent d’être utiles aux chercheurs de la planète, qui s’en servent pour faire des découvertes, déclare Mark Engstrom, directeur adjoint, Collections et recherche. Dans ce cas précis, elles leur permettent d’envisager la possibilité de faire renaître une espèce disparue. »

Programmation

Le vendredi 26 septembre 2014, ROM Biodiversité et ROM Culture contemporaine présenteront les Dialogues sur le retour des espèces disparues

Horaire de la soirée

18 h 30                Élégie pour des espèces menacées, une composition de Sara Angelucci

                            Une collaboration avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario

                            Galerie Schad de la biodiversité et Rotonde de Queen’s Park

                            Gratuit. Compris dans le prix du billet d’entrée

                           Œuvre prenante et dramatique, Élégie pour des espèces menacées fera revivre la tradition des pleureuses publiques.
                           Sept chanteuses imiteront les cris d’oiseaux nord-américains menacés. Venant de la Galerie Schad de la biodiversité,
                           elles entonneront leurs chants en entrant dans la Rotonde.

 

19 h                     La tourte voyageuse : la disparition d’une espèce qui obscurcissait le ciel

             Séance de dédicace et conférence du professeur Joel Greenberg

             Bronfman Hall

             Activité nécessitant l’achat d’un billet

            Joel Greenberg, associé en recherche au Field Museum et à l’Académie des sciences de Chicago, et sans doute
            le plus grand expert de la tourte de notre époque, présentera son tout dernier ouvrage et parlera de l’importance de la collection
            de tourtes du ROM pour la recherche mondiale.

19 h 30               La dé-extinction : faire renaître la tourte voyageuse/strong>

            Conférence de Ben Novak

            Bronfman Hall

            Activité nécessitant l’achat d’un billet

            Véritable révolutionnaire de la biologie, Ben Novak, chercheur principal du projet Revive and Restore, présentera ses toutes dernières recherches. Il veut ressusciter la tourte en greffant son génome complet sur une autre espèce. Il a séquencé le génome de la tourte à l’aide de l’ADN conservé au ROM.

Ces conférences seront suivies d’une foire aux questions animée par les deux orateurs. Les Dialogues font partie des Conférences du centenaire du ROM, qui durent toute l’année.

Les billets pour les Dialogues sur le retour des espèces disparues sont désormais en vente à 32 $ (membres du ROM et étudiants) et à 35 $ (grand public). Vous pouvez vous les procurer à programs@rom.on.ca.

Le mercredi 24 septembre à midi, on présentera sur Google+ Hangout une vidéo-bulle sur la dé-extinction, animée par le directeur de ROM Biodiversité Dave Ireland, l’ornithologue du ROM Mark Peck et notre invité spécial Ben Novak.

 

Le ROM

Le Musée royal de l’Ontario est un organisme du gouvernement de l’Ontario. Ouvert en 1914, le plus grand musée du Canada consacré à la fois à l’histoire naturelle et aux cultures du monde possède six millions d’objets et abrite des galeries portant sur les arts, l’archéologie et les sciences naturelles. Le ROM est le plus important centre de recherche sur le terrain au Canada et un chef de file dans plusieurs secteurs, dont la biodiversité, la paléontologie, les sciences de la terre, l’archéologie, l’ethnologie et la culture visuelle, aspirant ainsi à enrichir notre connaissance des mondes naturel et culturel en constante évolution. Pour obtenir des renseignements 24 h sur 24, en français et en anglais, veuillez composer le 416.586.8000 ou visiter le site Web du ROM à www.rom.on.ca/fr. Billetterie électronique : www.rom.on.ca/fr.

 

Les Centres de découverte du ROM

Le Musée royal de l’Ontario a huit Centres de découverte – Arts et cultures du monde, Biodiversité, Canada, Culture contemporaine, Cultures anciennes, Fossiles et évolution, Mode et textiles, et Terre et espace – qui invitent les visiteurs à mieux comprendre ses collections encyclopédiques et le savoir de ses conservateurs dans des domaines qui les intéressent tout particulièrement. Le ROM aspire à établir un lien entre les visiteurs et leur passion et ceux qui la partagent.

RÉSEAUX SOCIAUX DU ROM

Participez à la conversation : ROM Facebook
Suivez  @ROMtoronto @ROMBiodiversity
Regardez ROM YouTube

 

Renseignements

Wendy Vincent

wendyv@rom.on.ca

416.586.5547

 

 

ATTENTION

Nous éprouvons présentement des problèmes intermittents avec notre messagerie vocale. Si vous tentez de laisser un message dans notre boîte vocale, envoyez-nous votre question par courriel à info@rom.on.ca. Nous vous répondrons dès que possible. Merci de votre patience.