Inde des princes et Raj britannique: Les photographies du raja Deen Dayal

Le ROM accueille la première grande exposition d’Amérique

du Nord consacrée au célèbre photographe indien du XIXe siècle

 

 Le raja Deen Dayal était un visionnaire. Son regard esthétique, sa maîtrise technique et son sens des affaires l’imposent comme un des plus grands photographes de l’Inde de la fin du dix-neuvième siècle. — Deepali Dewan, conservatrice principale au ROM

Toronto (Ontario), le 28 mars 2013 –Le Musée royal de l’Ontario (ROM) accueillera Inde des princes et Raj britannique : Les photographies du raja Deen Dayal, l’une des expositions vedettes du Festival de photographie CONTACT Scotiabank. Consacrée à l’œuvre du raja Deen Dayal (1844-1905), l’un des principaux photographes de l’Inde du XIXe siècle, cette exposition sera présentée, du 20 avril 2013 au 12 janvier 2014, dans l’Aile Hilary et Galen Weston au niveau 3 du Musée. Il s’agit d’une collaboration entre le ROM et la Collection de photographies Alkazi, à New Delhi. L’exposition trouve son origine dans un nouvel ouvrage important - Raja Deen Dayal: Artist-Photographer in 19th-century India (Mapin et la Collection de photographies Alkazi, 2013) - cosigné par les commissaires de l’exposition Deepali Dewan, conservatrice principale au ROM, et Deborah Hutton, historienne de l’art et enseignante au College of New Jersey. La publication et, de fait, l’exposition sont le fruit d’une dizaine d’années de recherches dans les archives.

L’exposition réunit plus de 100 œuvres photographiques provenant de trois grands fonds internationaux : les albums assemblés par le studio Raja Deen Dayal & Sons qui font aujourd’hui partie des collections du ROM, des photographies du Peabody Essex Museum, à Salem (Massachusetts), et de la Collection de photographies Alkazi, à New Delhi. Un appareil photo Dallmever ayant appartenu au studio de Dayal y est aussi exposé.

Quatre sections thématiques suivent la carrière de Deen Dayal. La photographie commerciale montre les rouages du studio Raja Deen Dayal & Sons, y compris ses tarifs et la nature des commandes qui lui sont confiées. Travaux publics et États princiers inscrit ses premières photographies dans le cadre des grands chantiers de l’ère coloniale. Photographe de la cour à Hyderabad explore son rôle de photographe attitré du sixième nizam, Mahbub Ali Khan, l’un des hommes les plus riches de l’époque. L’art du portrait explique le rayonnement des studios de Dayal à l’aube d’une modernité qui redéfinit la perception de soi.

« L’exposition offre aux visiteurs du ROM l’occasion de découvrir le legs de ce photographe qui
a saisi un moment important de l’histoire de l’Inde. Ces fascinants clichés d’époque nous font vivre une expérience que l’âge numérique ne peut nous présenter, » affirme Mme Deepali Dewan, conservatrice principale au ROM.

« Qu’il s’agisse de son travail de photographe amateur avec la Central Agency of India ou des dizaines de milliers de magnifiques clichés de la vie indienne qui n’ont rien perdu de leur résonance, nous sommes ravis d’accorder à l’exposition Inde des princes et Raj britannique : Les photographies du raja Deen Dayal une place de choix dans le cadre de CONTACT 2013, » déclare Mme Bonnie Rubenstein, directrice artistique du Festival de photographie CONTACT Scotiabank.

Inde des princes et Raj britannique : Les photographies du raja Deen Dayal est l’une des principales expositions du Festival de photographie CONTACT Scotiabank, intitulé Field of Vision en 2013. Cet événement de renommée internationale a lieu en mai dans plusieurs centres d’exposition du Grand Toronto.

Programmation

L’exposition s’accompagne d’une série de manifestations auxquelles sont conviés les membres et les visiteurs du ROM ainsi que les habitués de CONTACT. Le jeudi 9 mai, Mmes Deepali Dewan et Deborah Hutton s’entretiennent de leurs recherches lors de la conférence « Gros plan sur le raja Deen Dayal ». La soirée marque aussi le lancement de leur publication, Raja Deen Dayal: Artist-Photographer in Nineteenth-Century India (Mapin et la Collection de photographies Alkazi, 2013). Détails à http://rom.on.ca/en/activities-programs/events-calendar/raja-deen-dayal-revealed.

Le moment est venu de troquer vos bottes pour vos souliers de danse! La Fièvre du vendredi soir au ROM est de retour dès le 3 mai 2013. Fidèle à l’esprit #FNLROM, une nouvelle soirée thématique vous est proposée toutes les semaines. Le vendredi 10 mai, #FNLROM fait pleins feux sur deux expositions de CONTACT 2013 : Les Photographies de Deen Dayal et Sebastião Salgado: GENESIS, présentée par ROM : Culture contemporaine à compter du 4 mai 2013. Détails à http://rom.on.ca/fr/activites-et-programmes/la-fievre-du-vendredi-soir-rom.

Le samedi 11 mai, le ROM célèbre la Journée de la culture de l’Asie du Sud. Au programme : spectacles de danse et de musique, films, exposition de cerfs-volants, activités interactives pour les enfants, lectures de contes, magasinage et cuisine. De quoi plaire à toute la famille! Toutes les activités sont comprises dans le prix du billet et bien sûr gratuites pour les membres du ROM. Des billets à prix réduit sont offerts en ligne. Détails à http://rom.on.ca/en/activities-programs/events-calendar/south-asian-heritage-day-2013

Le photographe raja Deen Dayal (1844-1905)

Le raja Deen Dayal est né à Sardhana, en Inde, en 1844. Il entreprend sa carrière de photographe au Service des travaux publics de la Central India Agency, à Indore. Au milieu des années 1870, il s’impose par sa maîtrise du tirage à partir des négatifs sur verre et des épreuves à l’albumine. Homme d’affaires avisé, il sait s’attirer la clientèle de l’élite britannique et indienne. En 1885, Dayal, alors fonctionnaire, prend un congé de deux ans pour se consacrer exclusivement à son métier de photographe professionnel, ce qui entraînera l’ouverture de trois studios prospères comptant plus de cinquante employés. Il reçoit plusieurs médailles lors d’expositions internationales et collabore régulièrement au magazine d’actualités londonien The Graphic. En 1894, il est nommé photographe à la cour du sixième nizam d’Hyderabad, un des hommes les plus riches du monde. Raja Deen Dayal & Sons est la première entreprise indienne à faire partie des fournisseurs officiels de la reine Victoria. Au cours de sa remarquable carrière, il a produit plus de 30 000 clichés, parmi lesquels figurent de nombreuses photographies emblématiques de l’Inde.

Festival de photographie CONTACT

CONTACT est un festival de photographie qui se tient chaque année en mai à Toronto. Plus de 1 500 artistes torontois, canadiens ou étrangers y exposent leurs œuvres dans plus de 175 établissements. Association à but non lucratif fondée en 1997 et considérée depuis 2011 comme un organisme de bienfaisance, ce festival a pour but de célébrer et d’encourager la photographie et les photographes. CONTACT est un forum de discussion passionnant qui séduit un public varié et attire plus de 1,9 million de visiteurs. C’est le plus grand festival de photo au monde et un événement culturel majeur au Canada. Pour en savoir plus, veuillez consulter http://scotiabankcontactphoto.com/

 

 

 

CONTACT bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada, de Fêtons l’Ontario, du Fonds pour les manifestations culturelles de l’Ontario et du Conseil des arts de l’Ontario.