Joey et Toby Tanenbaum

Joey et Toby Tanenbaum se sont montrés très généreux envers Toronto, accordant leur soutien aux hôpitaux, aux arts du spectacle et au Musée royal de l’Ontario.

Abraham Tanenbaum, le grand-père de Joey, s’installe à Toronto en 1911. Il débute comme marchand de ferraille avec seulement 8 $ en poche. Il réussit néanmoins à monter une importante entreprise que son fils Max fera prospérer. Son petit-fils, Joey Tanenbaum, se découvre d’autres intérêts outre le travail. En 1964, il achète son premier tableau pour 100 $... un collectionneur est né.

Joey est initié à la charité par sa famille, en particulier sa grand-mère qui lui apprend que « même si on possède peu, on doit toujours partager ce qu’on a ». Sa femme Toby est du même avis. Titulaire d’un diplôme en gestion des affaires, elle œuvre au sein de la fondation caritative établie par la famille.

Les Tanenbaum se sont montrés très généreux envers le ROM. En 1997, ils ont fait don au Musée de 300 précieux artéfacts byzantins. Grâce à eux, le ROM loge maintenant la plus importante collection d’art byzantin au Canada.

En 2000, ils offrent au Musée plus de 1 800 antiquités de Chine, d’Asie occidentale et d’Europe – le plus important don d’artéfacts (en valeur) reçu par le ROM.

Les Tanenbaum injectent également 3 millions de dollars dans le projet Renaissance ROM pour la construction de la nouvelle galerie d’art chinois. En reconnaissance de ce don généreux, le Musée a baptisé cet espace Galerie Joey et Toby Tanenbaum de la Chine. Ils ont récemment donné 500 000 $ pour rendre le ROM plus accessible aux visiteurs handicapés.